À l’approche du printemps, j’ai testé la cryolipolyse, attirée par son efficacité minceur revendiquée dès la première séance. 

La cryolipolyse, cette technique innovante, utilise le froid pour perdre des centimètres sur certaines zones du corps où s’accumulent les cellules de graisse, appelées adipocytes. Surtout, elle agit sur les graisses profondes sous le derme. Là où les massages palper-roulers ou les crèmes anti-cellulite  ne sont pas efficaces.

 

J’ai privilégié une approche médicale et un matériel qui a fait ses preuves depuis 10 ans en France. La Cristal pro, marque leader. Ainsi, 600 de ces machines sont installées chez les médecins esthétiques. 

La cryolipolyse sur les cuisses : témoignage , mode d’action et avis

Au cours du premier rendez-vous, le Dr Adda, médecin esthétique en région parisienne, m’a interrogée sur sur mon historique médical pour s’assurer que je remplissais bien les conditions. Il a pris mon poids, des photos et des mesures pour vérifier l’efficacité. Il m’a aussi remis le document expliquant toutes les contre-indications.

 

Au second rendez-vous, un mois après, passage à l’action. Il a entouré la zone d’amas graisseux sur chaque cuisse où apposer les 2 applicateurs. En effet, la Cristal Pro est dotée de 4 applicateurs de taille différente et utilisables en une seule séance pour traiter frontalement plusieurs zones. Je me suis allongée sur le ventre, il a appliqué la lingette cryoprotectrice imprégnée d’un gel qui empêche la peau d’être brûlée par le froid. La température descend rapidement jusqu‘à moins 12 degrés. Le médecin règle la température et la force de l’aspiration, notamment en cas de variscosités. Pour la première séance, elle n’est pas à son maximum. Il surveille les premières minutes. Puis l’assistante prend le relais. Elle me donne un bouton pour appeler en cas de problème ou pour prévenir de la fin du programme, c’est à dire au bout de 45 mn ou d’une heure. Je me plonge dans un livre et elle vient surveiller toutes les 15 minutes.  J’éprouve une sensation de froid, mais pas trop marquée. À la fin de la séance, l’assistante retire les applicateurs ventouses et procède au massage pour casser les graisses.

cryolipolyse cristal

Mode d’action : action localisée et non systémique sur les graisses pour un effet amincissant ciblé.

Le froid (température négative) cristallise les cellules graisseuses ou adipocytes, plus sensibles au froid que les autres cellules. Ces cellules de graisses vont progressivement mourrir. Elles seront ensuite éliminées durant les 6 semaines qui suivent. Et évacuées par le système lymphatique, système de détoxication de l’organisme (élimination des déchets cellulaires). Cette technique d’amincissement par le froid est efficace sur les bourrelets des cuisses, (notamment la culotte de cheval), les poignées d’amour et le ventre. Ce dernier est connu pour être plus douloureux. Si l’hygiène alimentaire n’est pas respectée, la graisse revient.

Mon avis sur la cryolipolyse médicale : 

Je n’ai pas ressenti de vraie douleur, seul le massage en fin de séance n’est pas des plus agréables. Le résultat mesuré à la visite de contrôle un mois après : tour de cuisse diminué de 1,5 cm par cuisse. Sachant que j’ai surveillé mon alimentation pendant cette période. Il n’y a pas eu d’hématome sur les cuisses, seule une certaine rougeur est restée durant quelques heure après la séance. J’ai d’ailleurs pris de l’arnica en homéopathie pour prévenir les bleus. Durée de la séance : 45 mn à 60. Prix moyen entre 450€ et 650€.
Lorsque les bourrelets sont durablement installés, il faut plusieurs séances (jusqu’à 3 à un mois et demi d’intervalle) et ne pas s’attendre quand même à des miracles si, en parallèle, on ne surveille pas son alimentation, son poids. et qu’on entretient pas sa forme par du sport ou des exercices. C’est une approche sérieuse et non invasive qui a été objectivée par des études cliniques à 2,5 mois, 6 mois. Avec objectivation des résultats par échographie avant/après. Elle suit la réglementation européenne des dispositifs médicaux en termes de tests et de certification. Les effets indésirables sont liés à des problèmes d’indications et se concrétisent par des brûlures ou des nécroses. Les limites : la cryolipolyse n’est pas efficace sur la cellulite. Pour lisser la peau d’orange, il faudrait ensuite procéder à des séances de palpers-roulers ou de Cellu M6.
Précision : le fabricant Deleo® conçoit et assemble ses machines en France, à Saint-Raphaël, depuis 10 ans.